LE PORGE. Trente-trois ans passés au service des autres

Publié le par robert

Le capitaine Pierre Delpit a remis à Jean-Claude Deyres son casque d'intervention. (photo m.d.)
Le capitaine Pierre Delpit a remis à Jean-Claude Deyres son casque d'intervention. (photo m.d.)

À l'occasion du départ de la retraite du caporal-chef Jean-Claude Deyres, les sapeurs-pompiers du Centre de première intervention (CPI) étaient réunis, dimanche, à la caserne autour d'un déjeuner champêtre.

Jean-Claude Deyres est né au Porge le 11 juin 1949 et intègre la caserne d'Arès en tant que sapeur- pompier volontaire (SPV) en 1976. Le 1er juillet 1986, il rejoint le centre du Porge. Au cours de ses trente-trois ans passés au service d'autrui, les souvenirs marquants ne manquent pas. Il se souvient, dans les années 1980, d'une intervention sur un feu de forêt sous la neige, « image insolite », commente-t-il, mais aussi de « l'incendie de 1989 qui avait ravagé la commune et des tempêtes successives et dévastatrices pour la forêt » (Hortense en 1984, 1999 et 2009).

Expert

Jean-Luc Lesueur, un collègue souligne que « Jean-Claude est un expert en bûcheronnage, en particulier dans les situations périlleuses lorsqu'il s'agit de grimper aux arbres avec une tronçonneuse ». Toujours présent, toujours dévoué selon ses collègues, il est également membre actif de l'amicale des sapeurs-pompiers. En 1996, il est décoré de la médaille (vermeil) d'honneur des sapeurs-pompiers, de la médaille d'argent en 2001, et de la médaille d'or (30 ans) en 2006. Le 10 juin dernier, à 22 heures, sa carrière prend fin par une intervention de secours à personne. Deux heures plus tard, l'heure de la retraite sonnait.

On constate également qu'il a su faire naître des vocations dans sa famille puisque Véronique, Benoît et Christophe, ses enfants et Stéphane, son gendre, sont pompiers volontaires. On pourrait penser que la relève est assurée. Malheureusement, Pierre Delpit, chef de centre Lacanau-Le Porge, rappelle que « le corps des sapeurs pompiers a toujours besoin de volontaires notamment pour compenser les départs » (1).

(1) Contact : 05 56 03 59 79.

Auteur : Martine Dubernet

Publié dans Le Porge

Commenter cet article