650 emplois saisonniers sont à pourvoir

Publié le par robert


LACANAU. La bourse aux emplois saisonniers se déroule aujourd'hui au centre Azureva
De nombreuses offres d'emplois à consulter. (photo Véronique Boscher)
De nombreuses offres d'emplois à consulter. (photo Véronique Boscher)

Aujourd'hui, se déroule à Lacanau la 11e édition de la bourse aux emplois saisonniers. La manifestation, initiée il y a 10 ans par les services de l'ANPE, est animée cette année, par le tout nouveau Pôle emploi.

Les agences de Pauillac et Andernos se sont rassemblées pour l'occasion.

Des entretiens en direct

« Vu la situation économique, on craignait avoir moins d'offres d'emplois qu'en 2008. Finalement, ce n'est pas le cas. C'est assez stable » constate Isabelle Dovergne, directrice du Pôle emploi de Pauillac.

Au village vacances Azureva de Lacanau, transformé en Maison de l'emploi, le public pourra consulter les offres, mais aussi passer des entretiens avec des employeurs pour du recrutement en direct.

Tout au long de la journée, une cinquantaine de patrons seront sur place. En ce qui concerne les entretiens, la matinée est réservée aux secteurs de l'hôtellerie-restauration et de l'entretien et du nettoyage, de 9 heures à 12 heures.

L'après-midi, ce sera le tour des secteurs du commerce, de l'animation et du tourisme, de 14 heures à 17 heures.

La manne côtière

De très nombreux emplois sont proposés par le milieu de l'hôtellerie-restauration, et sur la zone littorale. Il s'agit le plus souvent de postes demandant peu de qualifications.

Excepté pour les cuisiniers, aux compétences très recherchées, et qui sont devenus « des oiseaux rares » sur ce marché de l'emploi saisonnier. Au registre des difficultés rencontrées par les saisonniers, demeure la problématique du logement. Un casse-tête pour les employeurs comme pour les employés, et que les stations balnéaires n'ont jamais vraiment réglé.

Centre Azureva : allée du Vieux-Port.

Auteur : J. L

Publié dans économie

Commenter cet article

Cocolere 26/03/2009 22:45

Il appartient aux employeurs de loger, moyennant contre partie, leurs employés.