LACANAU. Quand sport et culture se rencontrent

Publié le par robert


Le travail de Gaëtan Lembeye et de N'Diss est à découvrir à la salle l'Escoure jusqu'à ce soir. (pHOTO V. B.)
Le travail de Gaëtan Lembeye et de N'Diss est à découvrir à la salle l'Escoure jusqu'à ce soir. (pHOTO V. B.)

Dernier jour pour visiter l'exposition d'art à la salle l'Escoure, organisée dans le cadre du Lacanau Gliss'festival, sur l'initiative de Michèle Malavallon, présidente de l'Association culturelle de Lacanau et de Claudie Chourrot, présidente du festival.

Deux artistes y présentent leurs oeuvres, il s'agit de Gaëtan Lembeye et de Bruno Lamote, dit N'Diss. Le parcours artistique du sculpteur Gaëtan Lembeye est d'abord passé par l'ébénisterie. Son travail a évolué au cours des années et il sculpte actuellement le bois « en taille directe », une technique qui a séduit bon nombre de visiteurs.

L'artiste dit surtout aimer « les créations aux formes magiques » et le fait de « tracer un moment qui propose l'espace, celui qui entoure la sculpture ». Ses sculptures représentent des vagues, du vent, des voiliers ou encore des coquillages.

N'Diss en noir et blanc

Le deuxième artiste, Bruno Lamotte dit N'Diss, expose une impressionnante série de tableaux en noirs et blancs lumineux.

L'artiste lui-même ne qualifie pas son travail comme « beau » mais comme « puissant et généreux ».

N'Diss joue avec les différentes possibilités de l'encre de Chine, ainsi qu'avec les différentes qualités du papier, utilisé par les poissonniers pour emballer leur poisson. Il veut ains i rendre toutes les expressions de l'élément marin.

Il a trouvé l'inspiration pour les oeuvres présentées à l'Escoure, à la base sous-marine de Bordeaux, qu'il compare à « des arènes où l'air, l'eau, le béton et le soleil sont en duels permanents et passent du noir le plus profond au blanc le plus pur ».

L'exposition est encore ouverte jusqu'à ce soir, de 10 h 30 à 12 h 30 et de 15 heures à 18 heures. Entrée libre.

Auteur : Véronique Boscher

Publié dans La culture

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article